Articles sur les propriétés étonnantes du feutre de laine

 

 

Le Feutre artisanale – qu’est-ce que c’est ?

Le feutre artisanal –  aussi appelé laine feutrée, feutre de laine ou feutre textile – est une étoffe  fabriquée à partir des fibres de laine cardée ou peignée. C’est un produit 100% naturelle doté d’excellentes propriétés : isolant phonique & thermique, hydrofuge, difficilement inflammable et isotherme. Il existe une multitude de « feutres » avec des textures et des propriétés différentes. Cet article est un essaie de définir cette matières incroyable offerte par la nature.

I Terminologie

A contrario de la langue française qui propose pour désigner le feutre et le feutrage des termes particulièrement diversifiés, en anglais et en allemand un seul vocable  traduira ces deux matières :  « Filz » (en allemand)  & « felt ».(en anglais)

Il s’agit de bien différencier le feutre de la feutrine.

Feutrine

La feutrine est en général un produit industriel, fabriquée avec des machines à aiguilles harponnées qui amalgament les fibres d’une manière mécanique. Elle est la plupart du temps composée entièrement de fibres synthétiques ou acryliques.
La feutrine est donc différente du feutre qui est en règle générale un produit 100% naturel.

Le feutre

Le feutre est aussi appelé

  • Feutre artisanal
  • Feutre de laine
  • Feutre textile
  • Laine feutrée

J’avoue que lorsque je me suis lancée en 2004 dans la création de cette étoffe extraordinaire, je ne savais pas trop quel terme utiliser pour parler de ma nouvelle passion. Et cela ne tient pas uniquement au fait que le français n’est pas ma langue maternelle ! Je rencontre régulièrement des personnes dépassées par la multitude des termes employés.

Feutre de laine = feutre artisanal =  feutre textile = laine feutrée

Personnellement,  je parle souvent du feutre ou – pour être plus explicite – du feutre artisanal. Le terme que je préfère est celui de « laine feutrée ». En plus d’être explicite, ce mot me paraît plus adapté (en terme de sonorité …)  pour décrire cette matière douillette.

Mais peu importe si on utilise les termes « feutre artisanal », « feutre de laine », «  feutre textile » ou « laine feutrée »  tous désignent la même chose : une étoffe à base de laine, un amalgame de fibres généralement 100% naturelles.

Toutefois attention – il n’y a pas un seul matériau « feutre » – il y a une multitude de feutres avec des propriétés différentes !

Les différentes qualités de laine feutrée

Les qualités du matériau et l’aspect de la surface feutrée change en fonction de :

  • la laine
  • la technique
  • les ajouts d’autres matériaux (fibres, tissus…)
  • l’épaisseur & le nombre de couches
  • le degré du feutrage

Types de Laines

Par laine j’entends bien «  les poils des moutons » obtenu à la suite d’une tonte. Je le précise car malheureusement certaines personnes s’étonnent encore de constater que leur « laine » acrylique ne feutre pas !

Il y a  autant de laines  que de races de moutonsWikipédia dénombre 57 races de moutons différentes en France,  plus de 300 en Europe …Même si certaines races ont des poils qui ne feutrent pas, le choix reste gigantesque. Il est étonnant de voir comment la texture d’un feutre change en fonction de la laine employée !

Voici en exemple des feutres à base de 3 laines différentes : Merinos, Wensleydale, Bergschaf

Laien feutrée merinos avec le mouton correspondant.
Echarpe en laine feutrée à partir des fibres d'un mouton mérinos

La laine mérinos est probablement la laine la plus douce qui existe. On l’emploie notamment pour la fabrication de collant en laine. C’est elle qu’on utilisera de préférence pour la création d’un feutre vestimentaire. Travaillée finement elle donne un feutre souple.

Laine feutrée à partir d'un mouton nommé bergeschaf
Surface en laine feutrée réalisé à partir des fibres d'un mouton "Wensleydale"

La laine Wensleydale épate par sa texture. Elle permet de créer un feutre transparent.

Objet en laine feutrée réalisé à partir des fibres d'un mouton "Bergschaf"

La Bergschaf est une laine rustique très poilue. Elle donne un feutre compact, parfait pour la création des volumes. Il faut cependant éviter d’en feutrer un chapeau avec  car elle gratte terriblement.

II Techniques de feutrage

Pour fabriquer du feutre, il y a deux techniques : la laine peut être amalgamée mécaniquement avec des aiguilles à feutrer ou fusionnée par frottement à l’eau chaude.

Feutrer à l’aguille 

Pour feutrer à l’aiguille, on se sert d’aiguilles spéciales. Elles ont des petits harpons qui permettent d’entremêler toutes sortes de fibres. Comme déjà indiqué ci-dessus, cette technique est employée notamment dans l’industrie pour faire de la feutrine (matière synthétique) mais aussi du  feutre (pure laine).
Il existe de petites machines domestiques pour feutrer à l’aiguille. Elles ressemblent à des machines à coudre équipées de plusieurs aiguilles à feutrer. On les appelle « embellisher»  ou encore « puncheuse ».  Ces machines permettent surtout d’embellir des surfaces textiles avec des fibres (laine ou autre) mais on ne crée pas vraiment de surfaces feutrées avec celles-ci.

La plupart des artistes travaillant le feutre à l’aiguille se servent d’un manchon à bois dans lequel une ou plusieurs aiguilles se fixent. En piquant manuellement et à répétions dans la laine cardée, ils la sculptent pour créer des œuvres d’art, la plupart du temps en volume.

Voici des artistes qui à mes yeux s’avèrent particulièrement doués avec la technique du feutrage à l’aiguille :

A l’eau chaude

Personnellement,  je feutre uniquement à l’eau chaude. Pour cette technique on se sert d’une particularité naturelle de la laine : les fibres de laine  sont pourvues d’écailles microscopiques. Quand on frotte les fibres, ces écailles s’accrochent les unes aux autres.
Pour plus d’efficacité, il s’agit de mouiller les fibres à l’eau chaude. La plupart des feutriers ajoutent un peu de savon dans l’eau. Au contact de la chaleur et du savon,  les écailles s’ouvrent  et le feutrage devient plus facile.
Personnellement je travaille sans savon, ce qui au  départ s’avère certes un peu plus long mais ce qui évite à la fin du feutrage de devoir rincer le feutre abondamment à l’eau. Faute d’un rinçage qui ne porterait pas sur  tous les résidus de savon, la matière se fragiliserait à long terme et des traces blanches peuvent apparaître.

Dans l’article « Comment fait-on du feutre » j’explique cette technique fascinate plus en detail.

Voici d’autres artistes  dont j’adore le travail qui créent du feutre à l’eau chaude savonneuse:

 

Création d'un poisson feutré par Maria Friese - felt design
  • Maria Friese – felt design
  • Strong felt by Lisa Klakulak 

Les créations feutrées Ariane Mariane – art textile / Paris sont réalisé exclusivement avec la technique à l’eau chaude ! 

III Les différentes feutres de laine

Feutre transparent & feutre fin

Généralement, on croise au moins deux couches pour feutrer ce qui permet d’obtenir une matière homogène et solide. La laine Wensleydale est à ma connaissance la seule qui permet d’obtenir un feutre solide avec une seule couche. Due à sa structure très bouclée cette laine « tisse » des liens croisés lors du feutrage. De ce fait elle permet la création d’un feutre très ouvert, presque transparent.

Toutes les autres laines, feutrées avec une seule couche, vont être très fragiles. Des trous se forment aléatoirement. Un tel feutre est appelé en anglais « cobweb » (filet d’araignée). L’aspect du « feutre cobweb » est intéressant et peut être utilisé pour créer des écharpes. Mais une telle création doit être maniée avec délicatesse car la matière peut se déchirer facilement.

Pour obtenir un feutre fin et fluide on croise 2 à 4 couches maximum. Le feutre fin est principalement employé pour créer des vêtements et accessoires. Le feutre le plus souple et fluide se crée avec une laine mérinos extrafine (16 à 18 microns).

Le feutre nuno

est un mélange de laine et de tissus. Développé par Polly Stirling dans les années 70, le mot nuno viens du japonais et signfie « tissu ».

Feutre nuno

La vidéo montre la réalisation d’une paire de mitaines en feutre nuno – technique à l’eau.

Le feutre nuno est encore plus souple et fluide qu’un feutre fin.
On l’obtient en mélangeant la laine à des tissus de préférence naturels. Les écailles des fibres s’accrochent à tout mais elles ont plus de facilité à s’accrocher aux fibres naturelles car ils sont une structure rugueuse. Les fibres synthétiques sont extrêmement lisses et l’accrochage plus difficile. Pour réussir une fusion avec ces tissus, il faut que la trame soit large.
 Plus le tissu est fin, mieux il fusionne avec la laine. C’est pour cela que je conseille de débuter le feutrage en technique nuno avec une soie mousseline. Dans cette matière fine à large trame les fibres de laine s’incrustent très rapidement.

Cependant une soie fine comme la mousseline disparait presque entièrement dans la laine. Elle aura surtout une influence sur la couleur de la surface. D’une soie mousseline imprimée on verra le motif ce qui peut s’avérer très séduisant. Mais cette soie ne texture pas le feutre autant que des soies plus épaisses.

Nous associons souvent une texture craquelée au feutre nuno. Cette texture est due à un rétrécissement durant le processus de feutrage.  Lorsque les fibres s’accrochent les unes aux autres, l’espace entre les fibres diminue. C’est la raison pour laquelle le tapis de fibres constitué de plusieurs couches de laine croisée rétréci entre 30 et 70%. Le tissu est « emprisonné » par les fibres. Ainsi compacté, le tissu forme des plis qui donnent cette texture craquelée.

Plus le tissu est dense,  plus le feutre nuno aura une texture craquelé. Mais attention : quand le tissu est trop épais les fibres de laine n’arrivent plus à s’incruster !

feutre nuno à base de soie organza et de la laine mérinos.
Feutre nuno à base d'une soie organza et de la laine mérinos.
texture d'un feutre nuno mélange de soie et de laine
Feutre nuno avec soie pongée bleu électrique et motifs appliqués en piqué libre.
texture d'un feutr enuno réalisé avec de la soie et de la laine
Feutre nuno à base d'un tissu synthétique et des fibres de laine mérinos.

Choix du tissu pour le feutre nuno

Même avant d’arriver au « rien ne marche plus » il faut savoir que plus le tissu est dense  plus le feutre va être rêche. Pour un vêtement, je conseille d’utiliser des tissus à travers lesquels on peut encore apercevoir les doigts de sa main quand le tissu est posé dessus.

Les tissus en soie créent les feutres le plus doux et le plus souple. C’est mon matériel favori pour la création de vêtements et accessoires.

Le coton, puis le lin rend le feutre nuno un peu plus rêche mais le pire s’avère être le synthétique. Un feutre nuno avec du tissu synthétique gratte. Par contre la texture que cette matière provoque est impressionnante. Du coup cela m’arrive d’en utiliser par petites touches dans un tableau ou un volume (chapeau, sac ou sculpture).

Feutre sculptural

Pour créer un feutre sculptural, je conseille dans mes stages de travailler avec 6 à 8 couches. Personnellement,  je croise jusqu’à 12 couches extrêmement fines pour créer des volumes.  Plus les couches sont fines et  nombreuses, plus la matière est sculpturale.

C’est qui est vraiment génial : le feutre sculptural mémorise les formes !

Quand le feutre a été bien foulé, il est très dense. Tant qu’il est mouillé on peut le mouler et sculpter. En séchant le feutre gardera la forme. Ensuite on peut le tordre ou le déformer, il retrouvera toujours sa forme initiale tant qu’on ne le remouillera pas.
Pour changer la forme de nouveau, il faudra malaxer la création avec force pour faire pénétrer l’eau. Le feutre est une matière hydrofuge, sans pression l’eau ne pénètre pas. Les gouttes d’eau, comme l’eau de pluie par exemple, perlent sur la surface.

Oiseau sculpté dans un feutre sculptural
Un feutre dense est comme une pâte à modeler. On peux luis donner toute forme imaginable. La laine feutrée garde la forme dans laquelle elle sèche.

Le feutre mixte

Bien qu’il soit nécessaire que les fibres de laine soient majoritaires pour feutrer à l’eau chaude, il est aussi possible de  travailler avec des mélanges. On peut ajouter des fibres végétales, animales ou synthétiques. Bien évidemment la qualité de feutre change en fonction des fibres et de la proportion du mélange. En général, les mélanges sont constitués d’au moins 70% de laine.

Autant des feutres qu’il y a des feutriers.

N’est-il pas impressionnant de constater combien de combinaisons sont possible pour travailler le feutre ? De plus, chaque feutrier a ses propres techniques et recettes ! Je prétends même que la qualité d’un feutre dépend de l’énergie personnelle de chacun ! Selon ma forme physique et morale je réalise des matières différentes !

Feutre en Volume

Un autre grand atout – le feutre peut être travaillé directement en volume pour créer des objets sculpturaux comme des chapeaux, sacs et sculptures.

Pour créer un feutre en volume on travaille avec des gabarits plastiques. Pour créer une forme creuse, le gabarit est enveloppé avec plusieurs couches de laine. Quand la laine commence à feutrer, on enlève le plastique et on sculpte la forme librement ou à l’aide d’un moule.
Un feutre dense avec une certaine épaisseur est modulable comme une pâte à modeler. Tant qu’il est humide, on peut lui donner toutes les formes imaginables. Une fois sec, il garde cette forme et la mémorise.

Masque en feutre de laine sculptural.
Ce masque en feutre de laine à été travaillé en volume. Elle a été réalisée autour d'un gabarit 2D en plastique. Lorsque le feutre est bien dense on peux le travailler en 3D.

Propriétés du feutre

On l’a vu- les propriétés des feutres varient en fonction de plusieurs choses. Cependant, tous les feutres ont ces propriétés communes :

  1. excellent isolant phonique & thermique
  2. hydrofuge
  3. difficilement inflammable
  4. isotherme
  5. il filtre l’air et rend les intérieurs plus sains (anti poussière)

Le feutre de laine est un cadeau de la nature – 100% naturel et 100% FUN !

IV Confusions : laine bouillé – laine cardée – laine peignée

Pour clore cet article sur le feutre, il me semble important de donner aussi des définitions sur des termes qui sont souvent associés au feutre.

Laine bouillie

Le plus souvent on confond le feutre avec la laine bouillie.
La laine bouillie est également réalisée à base des fibres de laine et comme pour le feutre on se sert de la particularité naturelle de la laine. Lorsque celle-ci est chauffée et agitée : elle feutre. Cependant, la laine bouillie est faite sur une base tissée ou tricotée.  C’est en effet un tissu ou un tricot de pure laine qu’on met dans de l’eau bouillante !

De par la trame / le maillage de départ, la laine bouillie est beaucoup plus élastique que la laine feutrée. Comme le feutre, la laine bouillie ne s’effiloche pas quand on la coupe. Elle s’achète au mètre et se trouve facilement dans des merceries. Elle sert pour confectionner des vêtements et accessoires via la couture.

Laine cardée

La laine cardée est la matière de base autant quand il s’agit de la laine bouillie que dans le cas du feutre de laine. C’est la matière brute nécessaire pour créer un fil à l’aide d’un rouet ou dans des usines de filature.
Pour obtenir la laine cardée, on passe la laine obtenue par la tonte des moutons dans une cardeuse. La cardeuse permet de brosser la matière naturellement bouclée et d’obtenir des nappes de fibres de laine entremêlées.
Quand on achète la laine cardée, ces nappes sont superposées et forment une sorte de tapis. On peut  en détacher « des boules de matière » ce qui est  bien pratique pour travailler avec des aiguilles à feutrer.

Laine peignée / laine mèche

Pour le feutrage à l’eau on se sert plus souvent de la laine peignée.
Comme le nom l’indique, cette matière n’est rien d’autre que la laine cardée qui a ensuite été passée par un peigne. Le peigne lisse la matière et étire les fibres dans un seul sens. Quand la laine est peignée, les fibres courtes tombent. Ils ne restent que des mèches de laine à peu près de la même longueur. La laine peignée s’appelle parfois aussi « laine mèche ». Elle est vendue en boule.

Envie de savoir comment on-fait du feutre ? Plus des infos par ici .

Si vous souhaitez vous lancer dans la création de laine feutrée je vous invite à vous inscrire à un de mes stages.

Pelote de laine peignée ou laine mèche
La laine peignée, aussi appelée laine mèche, se présente sous forme de grosses pelotes. Elle est particulièrement apprécie pour faire du feutre fin.

enEnglish

Votre avis nous interesse