Conseils pour la broderie en piquée libre

La broderie en piqué libre est une technique amusante qui transforme votre machine à coudre en machine à dessiner et à écrire. Presque toutes les créations « Ariane Mariane – art textile / Paris » sont une combinaison de feutre artisanale et de broderie.

Ariane Mariane, artiste textile donne des conseils pour démarrer la broderie en piqué libre

La broderie en piqué libre fait partie intégrale de mon art. Au fil des années j’ai affiné mon style et développé mes propres techniques. La broderie donne au feutre une noblesse inégalé. Elle me permet de souligner des détails, rehausser la matière et ajouter des accents lumineuses.

Le piqué libre avec une machine à coudre ordinaire est une technique amusante et hautement artistique. Je l’enseigne avec beaucoup de plaisir dans mes  stages d’art textile  à l’ouest de Paris. Pour ceux qui souhaitent se lancer dans la broderie en pique libre toute seule, voici mes conseils pour démarrer facilement.

1. Quelle type de machine faut il pour faire de la broderie en piquée libre?

Pour la broderie en piquée libre on se sert des machines à coudre ordinaires. Peu importe si elles sont mécaniques ou électriques, hautement sophistiquée ou super simple. Il faut uniquement qu’on puisse abaisser les griffes d’entrainement qui transportent le tissu sous l’anguille.

Les griffes d’entrainement sont ces « petites dents » qui  en  mode couture font avancer le tissu d’une manière régulière. Malheureusement  on peu pas les abaisser sur tous les machines. Pour savoir si la vôtre est transformable, regardez dans les instructions du fabricant. Parfois on y trouve des instructions sur la broderie en piquée libre, parfois il faut regarder la fonction « repriser ».

Quand votre machines est convertible, vous avez souvent un bouton ou une poignée qui descend les griffes. Dans des machines anciennes de la marque Singer on doit ajouter une plaque qui va couvrir les griffes.

 

Une fois les griffes abaissées vous pouvez guider le tissu librement et à votre vitesse. Tel un stylo pointant d’en haut, l’aiguille marquera le dessin dont vous être le maître. Formes plus ou moins complexes, contours, calligraphies… seule votre imagination détermine la limite des possibilités.

2. Comment régler une machine à coudre pour la broderie en piquée libre? 

Inutile de régler la longueur de points. C’est la vitesse avec laquelle vous passez les tissus sous aiguille qui détermine la longueur. Inutile aussi d’avoir des points de couture complexe. Des points droites et zigzags suffisent pour faire des jolies broderies en pique libre. Par contre vous pouvez jouer avec  la largeur des points zigzag et même la varier pendant que vous brodez!

Vous pouvez aussi jouer sur la tension des fils ? Cela varie le graphisme des points.
Pour avoir une ligne lisse il faut généralement baisser la tension par rapport à celle utilisée en mode de couture. En augmentant la tension les pointes vont former des nœuds et en passant vite ils laissent des traînées.

Ces photos montrent un détail d’une jupe avant et après le passage de la machine à coudre:

Ariane Mariane donne des conseils pour la technique de la broderie en piqué libre sur du feutre
Préparation pour de la broderie en piqué libre sur un feutre nuno, peint main.
Surface en feutre nuno avec broderie en piqué libre
Le même détail après la broderie en piqué libre. La broderie en piqué libre ajoute de la noblesse, créée de la profondeur et ajoute des détails

3. Quelle pied pour la broderie en piquée libre? 

On peut utiliser un pied ordinaire pour broder à la machine mais il exerce une pression sur le tissu.

Pour faire glisser le tissu plus  facilement sous l’aiguille on peut  enlever le pied complètement. Cependant on risque de se pendre l’aiguille dans le doigt (j’en ai fait des expériences douloureuses!).

Le meilleur choix – utiliser un pied spécial broderie. Avec un pied à broder on évite de se piquer et on voit très bien le dessin qu’on est en train de faire.

Les meilleurs pieds à broder sont à ressort. Cela permet de travailler plus facilement sur des grosses épaisseurs ou sur des surfaces en relief.  Il y a des pieds à broder de toutes formes et matériau: des ovales, des ronds, des transparents, en plastique, en métal…

Le plus important: ils doivent être compatibles avec votre machine!
Perso j’aime beaucoup ceux qui sont ouvertes devant. Je trouve qu’on voie mieux ce qu’on fait.

4. Quels sont les tissus sur lesquelles on peux broder?

Perso je travaille le piqué libre presque exclusivement  sur mes feutres artisanaux. Ils sont assez costaux pour qu’on puisse se passer d’un tambour à broder.
Si vous travaillez avec un tissu fin, le tambour est indispensable. Il faut bien tendre le tissu pour qu’il ne rentre pas dans la machine ! Une fois bien sous tensions tous les tissu peuvent être brodées.

Pour des tissus fines il peut être utile de travailler avec du papier de soie ou du Soluvlies ( une sorte de feutrine qui se dissout complètement dans l´eau froide). N’hésitez pas à chercher des conseils sur la couture des tissus fins sur le net!

Un conseil pro?

Mon conseil le plus précieux : n’ayez pas peur, amusez-vous, testez ! La broderie en piqué libre c’est du pur plaisir quand on lâche prise !

Si vous souhaitez être guidé pour aborder la broderie en piqué libre sereinement et aussi pour des conseils plus poussez, je vous invite à vous inscrire à un de ces stages:

« Expérimentation textile »

« Créatures textiles »

« Stage à la carte ».

C’est toujours avec grand plaisir que je vous accueil dans mon atelier à l’ouest de Paris !

 

Petite cerise sur le gâteau: une vidéo qui montre comment je brode le tableau « VOGELGEFLÜSTER »

1 Comment

Qu'en pensez vous?

Broder le feutre en piqué libre rehausse les surfaces feutréesreply
novembre 22, 2017 at 09:11

[…] Si vous souhaitez commencer le piqué libre toute seule je vous propose mes : «Conseils pour la broderie en piquée libre». […]

Leave a reply